Quibit : le briquet connecté pour arrêter de fumer

Quibit : le briquet connecté pour arrêter de fumer
Comptabilisant le nombre de cigarettes fumées par jour, le briquet « Quibit » est un nouveau moyen d'arrêter de fumer. Associé à une application mobile, il permet de se fixer des objectifs, de les suivre et se bloque dès qu'un seuil est atteint.

L'un des premiers pas vers l'arrêt de la cigarette reste de prendre conscience de ses habitudes et de l'ampleur de sa consommation. Toutefois, il n'est pas toujours facile de comptabiliser le nombre de cigarettes fumées, à la fin de la journée. Aussi, une start-up américaine a décidé de transformer l'accessoire le plus utilisé par les fumeurs, dans le but de les aider à arrêter de fumer.

Quibit est un briquet connecté qui garde avant tout sa fonction première avec un système d'allumage semblable à celui des allume-cigares des voitures. Sans gaz ni essence, il a une autonomie d'environ une semaine (100 cigarettes allumées) et se recharge en USB, en moins de 2 heures. S'il a tout d'une version classique sophistiquée, ce briquet affiche le nombre de cigarettes fumées dans la journée, sur sa coque. De même, il précise l'heure à laquelle la dernière a été allumée et le temps d'attente avant la prochaine, si le fumeur s'est donné un objectif quotidien.

Se fixer des objectifs et calculer ses économies

Grâce à l'application mobile associée au Quibit, l'utilisateur voit l'évolution de sa consommation sur une période donnée, mais également les moments de la journée où il est le plus tenté. Il est alors en capacité de se fixer des objectifs, un nombre de cigarettes maximales par jour ou une durée minimale entre deux allumages. Lorsqu'un but est programmé, le briquet agit alors comme un coach, informant le fumeur du temps à attendre avant de pouvoir en allumer une autre. Certaines options permettent aussi de bloquer le fonctionnement du briquet, si le nombre de cigarettes fixé a déjà été atteint.

Le tableau de bord présente une analyse des habitudes du fumeur et se positionne comme une source d'encouragement. En effet, l'application calcule l'économie financière réalisée lors de la diminution de la consommation de tabac, en comparant cette dernière à celle des semaines ultérieures.

Mais le propre du briquet est qu'il passe de main en main, prêté tantôt à un ami, tantôt à un passant. Aussi, les composants et les mécanismes du Quibit font le tri entre les différents allumages. De multiples utilisations dans un court laps de temps (quelques minutes) ne seront comptées que comme une seule. De ce fait, le système est utilisable également par les fumeurs de cigarettes roulées, celles-ci s'éteignant régulièrement et devant être rallumées. Quant aux briquets trop souvent perdus, volés ou « empruntés » par mégarde par ses amis, la connexion en Bluetooth entre le « Quibit » et un smartphone règle partiellement la question. Lorsque la connexion est perdue, une notification est directement envoyée à l'utilisateur. Toutefois, ce briquet peut s'utiliser seul, sans posséder de smartphone.

Financé partiellement via une campagne de crowdfunding sur Kickstarter, la firme prévoit une livraison des premiers modèles en décembre prochain. Par ailleurs, le Quibit est déjà en précommande sur le site de la start-up, au prix de 99 dollars (environ 78 euros).

* Photo extraite de la page Kickstarter de « Quibit »

Article rédigé le 30/10/2014 par Nawal Lyamini Bien dans mes baskets, La Femme Connectée, Home 0 934

Partagez cet article

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.
Prev
Next